Quand je joue du Taiko,

je ressens ce que j'appelle

la délivrance de l'absurdité. 

Taiko : tambour japonais

Un jour que je n'avais pas le moral, j'ai assisté à une représentation de kodo, j'ai alors ressenti dans mes entrailles une profonde joie de vivre, elle a surgi en moi, mes idées noires se sont retirées, même l'air autour de moi était devenu un beau décor.

J'étais toujours sur terre mais j'avais l'impression d'être dans une autre dimension.

Dit par Yuta Fukuda dans Kodo les tambours du diable, documentaire. Réalisé par : Don Kent Christian Dumais-Lvowski en 2012